Aller au contenu principal
Service Public Régional de Bruxelles

Sportif, entraîneur,…

Si le travailleur non-européen est un sportif, entraîneur, accompagnateur ou arbitre, la nécessité d’obtenir une autorisation et le type d’autorisation à demander varie en fonction de la localisation de l’employeur, de la rémunération du travailleur et de la durée du séjour en Belgique.

La personne, occupée par un employeur situé à l'étranger, vient à Bruxelles pour participer à une épreuve sportive internationale.

  • Sportif, accompagnateur, arbitre, délégué officiel, membre du personnel, autres personne accréditée ou agréée par la fédération sportive
  • Trois mois maximum

Vous ne devez pas demander d’autorisation de travail à Bruxelles Economie et Emploi pour travailler en Belgique. (dispense de plein droit en vertu de l’article 2,16 de l’AR du 09/06/1999)

Le sportif professionnel ou entraîneur vient travailler en Belgique durant plus de 90 jours. Sa rémunération annuelle dépassera 84.896 €.

(Art. 9,11 de l’AR du 09/06/1999)

Demandez un permis unique

Le sportif ou entraîneur professionnel vient travailler en Belgique durant maximum 90 jours (hors cas d’une compétition sportive internationale visé au point 1). Sa rémunération annuelle dépassera 84.896 €

(Art. 9,11 de l’AR du 09/06/1999)

Demandez un permis de travail

(En cas d’occupation(s) successive(s), les périodes antérieures sont prises en compte dans le calcul des 90 jours. Si les 90 jours sont dépassés, voir procédure permis unique.)

 

Vous êtes dans un autre cas de figure ?

Réglementation

Plus
Retour en haut